Agrapole | CHICHE L’entreprise prend son envol !
17619
post-template-default,single,single-post,postid-17619,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

CHICHE L’entreprise prend son envol !

CHICHE L’entreprise prend son envol !

Agrapole a dit au revoir à CHICHE en ce début d’année, leur contrat ayant pris fin après 1 an et demi passé au sein de l’incubateur Foodshaker. Mais où en est la start-up développée par Adeline et Coralie ? Quels sont leurs projets, les changements qui ont eu lieu depuis leur départ ? Petite visite de leurs nouveaux locaux du côté de Belleville-sur-Saône !

 

CHICHE c’est quoi ?

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, l’entreprise CHICHE remet au goût du jour les légumineuses biologiques issues des filières agricoles françaises. CHICHE est une marque française fabriquant des produits gourmands à base de légumineuses biologiques cultivées dans le Sud Ouest de la France et transformées dans ses ateliers à Belleville, dans l’ouest lyonnais. Il s’agit donc de produits 100% d’origine France, naturellement sans gluten, riches en fibres et protéines, et faibles en matières grasses ! Que de points positifs…
Le défi de CHICHE ? Proposer des produits gourmands pour des moments de convivialité et de partage.

Sa première gamme à croquer : DES POIS CHICHES GRILLÉS POUR L’APÉRITIF ! Concernant les saveurs proposées, l’entreprise a commencé avec les goûts « sésame et sel », « moutarde et romarin » et, destinée aux plus coriaces, la saveur « piment ». Mais l’entreprise étend sa gamme avec 3 nouvelles saveurs : oignon, herbe de Provence et poivre, cumin et pavot.

Les deux fondatrices de CHICHE sont Adeline Cadillon, ancienne élève de l’ISARA-Lyon et Coralie Honajzer, diplômée d’une école de commerce à Strasbourg. Toutes les deux complémentaires, lorsque l’entreprise a débuté Adeline s’occupait de la production, tandis que Coralie s’occupait de la communication et marketing. Adeline et Coralie n’étaient pas seules lorsqu’elles occupaient un bureau à Agrapole, elles ont très vite complété leur équipe avec Hugo, étudiant à l’ISARA, présent au sein de leur entreprise en apprentissage Recherche & Développement, amélioration de la production. Mais aussi, quelques temps après, Tiphaine les a accompagnés en alternance au service communication. CHICHE ! est partie avec une belle équipe soudée, dotée d’une multitude de compétences. La rédac’ est allée à la rencontre de l’entreprise qui se situe dorénavant à Belleville-sur-Saône.

 

CHICHE se développe

Des locaux plus grands

 

Les fondatrices ont fait le choix de s’éloigner de Lyon pour des raisons économiques, elles disposent aujourd’hui d’un espace de 300 m² dans lequel elles ont aménagé des bureaux, un atelier de production de 110 m², un espace de stockage ainsi qu’un espace dédié à la pause du personnel. Les photos parlent d’elles-mêmes.

 

Et c’est loin d’être fini !

En partant d’Agrapole, la start up avait besoin de produire davantage. En effet, durant leur séjour au sein de l’incubateur FOODSHAKER, l’entreprise a réalisé sa production au sein de la halle technologique de l’ISARA, mais la quantité produite restait insuffisante comparée à la demande déjà florissante. Pour remédier à cela, Adeline et Coralie se sont attelées à la recherche de machines spécifiques pouvant accueillir une quantité plus importante de produits afin de produire plus rapidement. Une fois que les machines ont été trouvées, celles-ci ont recruté dès janvier une personne s’occupant de toute la production, jusqu’à l’ensachage. Leur objectif est aujourd’hui atteint avec une production multipliée par 10, et leurs recettes restent inchangées. Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive pas seule, CHICHE accueille actuellement plusieurs stagiaires ! La plupart viennent en aide au service communication.

L’ISARA fait aussi partie de cette grande famille car l’école reste très présente pour cette entreprise en l’invitant à de nombreux événements, en n’hésitant pas à la mettre en avant auprès de son très riche réseau. L’école continue d’être présente, même si elle ne propose plus d’accompagnement pour CHICHE, elle est en quelques sortes « partenaire » de la jeune entreprise. Et puis, la restauration Prestal effectue encore de nombreuses commandes de pois chiches, donnant leur coup de pouce à l’entreprise qu’ils ont vu naître.

CHICHE a encore beaucoup de projets en stock ! Après sa première gamme de pois chiches salés, la start-up est en train de développer des produits à base sucrée: chocolat, praline, caramel… Tout est possible!  ET à la rentrée de septembre, la team s’agrandira encore : en plus du chargé de production engagé pour cuisiner les légumineuses de la première gamme de produits, un (ou une !) commercial viendra en renfort afin de proposer les CHICHE en distribution partout en France… Bref, plein de beaux projets en perspective! L’entreprise dispose déjà de plus de 200 points de vente à travers la France et souhaite se développer davantage au niveau national. Celle-ci proposera dès la rentrée une campagne de financement participatif, dans l’attente, il est possible de suivre toute l’actu de l’entreprise via les réseaux sociaux :

 

Des CHICHE ! à profusion



X
X