Agrapole | Une végétalisation des locaux : des actions menées au plus proche des activités du pôle
17415
post-template-default,single,single-post,postid-17415,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Une végétalisation des locaux : des actions menées au plus proche des activités du pôle

Une végétalisation des locaux : des actions menées au plus proche des activités du pôle

Agrapole a déjà effectué plusieurs actions en faveur de la végétalisation des locaux avec notamment la réhabilitation du « jardin zen » en le rendant plus vert et plus accueillant, ou encore l’installation de diverses plantes au sein des locaux et plus particulièrement à l’accueil du site. A l’occasion de l’anniversaire de l’ISARA-Lyon, école d’ingénieurs présente à Agrapole, un nouveau projet est en train de se concrétiser, la végétalisation de l’espace de réception : l’atrium. Au-delà de la végétalisation des bâtiments, l’enjeu est aussi de créer du lien entre les étudiants de l’ISARA-Lyon et les salariés des diverses structures. D’autres projets sont également à l’étude comme la mise en place d’un potager sur la terrasse du restaurant Prestal, potager qui serait entretenu par des salariés bénévoles. Etre locataire à Agrapole ce n’est pas simplement occuper un lieu, c’est aussi avoir l’occasion de lui donner plus de vie et de créer du lien avec ses voisins d’étage en ayant recours à des activités divertissantes qui se rapprochent du monde professionnel agricole et alimentaire. L’image du pôle a été refaçonnée dans ce sens il y a peu, retour sur ce qui a été fait et sur les projets à venir.

Depuis 2017, Agrapole souhaite valoriser ses occupants en développant des outils qui facilitent la création de liens entre les structures

 

Un nouveau logo :

Agrapole a fêté ses 10 ans en juin 2017. A l’occasion de cet événement, le pôle s’est attelé à une refonte de son image.

Pour commencer, un nouveau logo a été crée en vue de moderniser la typographie utilisée et d’être porteur d’autres messages en plus de celui des lignes des bâtiments.

En effet, plusieurs messages ont voulu apparaître à travers ce nouveau logo : son design a été refaçonné de manière à être tourné vers l’extérieur, avec une perspective de mouvement, « aller vers » des projets, « aller vers » l’autre. Ce graphisme représente un A bien ancré traduisant la stabilité des bâtiments et leur solidité. Le logo souligne un symbole emblématique de la structure des locaux Agrapole en reprenant la forme d’un pont, d’une passerelle (oui il y en a plus d’une à Agrapole !), créant un élan lié à la dynamique des personnes. L’ancienne typographie des années 70 a laissé place à une autre énergie visant à mettre en avant l’innovation du site dans ses domaines avec une ouverture sur l’extérieur.

 

Un nouveau site internet :

Après l’étape du logo, et dans ce même objectif d’ouverture à l’extérieur, un nouveau site internet Agrapole a été développé. Ce dernier dispose de nouvelles fonctions offrant de nouveaux services aux structures présentes, les valorisant davantage. Ce tout nouveau site internet a été conçu dans le but de rendre visibles les structures locataires et montrer la complémentarité et les compétences présentes à Agrapole. Chaque organisme a la possibilité de valoriser son activité en y intégrant ses actualités, son agenda et inviter le public extérieur à ses manifestations mais aussi à créer des liens entre les structures en tenant informés les salariés de ce qui se passe au sein de leur lieu de travail.
Pour le public extérieur, toutes les informations liées à l’activité retrouvée au sein du site y sont regroupées.

 

 

Des outils en développement pour une communication interne renforcée

Et puis, pour la communication interne, un nouveau format de newsletter est proposé aux locataires pour que ces derniers soient au mieux tenus informés de la vie associative. Son format, plus actuel et fonctionnel, permet une lecture des actus en un temps record.

Pour les projets, un intranet est prévu pour la rentrée 2018, au sein duquel chaque salarié pourra notamment réserver des salles de réunion ou du matériel de n’importe quel support et à n’importe quel moment.

 

De la verdure pour le côté agricole

 

La nouvelle identité d’Agrapole ne s’arrête pas là. L’équipe technique s’est occupée d’installer de la végétation dans l’espace appelé « jardin zen » se trouvant à l’entrée principale du site. Ce nouvel espace a été étudié dans le but d’être le plus représentatif possible du pôle agricole et alimentaire. En complément des bacs recevant des plantes, une signalétique a été créée afin de présenter les activités du pôle. Deux oriflammes sont maintenant visibles de tous.

Dans le bâtiment principal, la verdure installée reste pauvre, malgré la mise en place, il y a quelques mois, de plusieurs plantes. Pour remédier à cela, les salariés de diverses structures et quelques étudiants de l’ISARA-Lyon vont travailler ensemble pour créer un mur végétal qui devra être prêt pour célébrer les 50 ans de l’école début avril 2018. En plus de ce mur, des plantes épouseront la structure de l’escalier menant au service de documentation et veille. Pour mener les ateliers, l’école fait appel à une professionnelle, doctorante et spécialiste dans le domaine de la végétalisation et écologie urbaines : Caroline Chiquet.

L’animatrice spécialisée a été choisie pour ses compétences en matière de formation : les personnes (bénévoles bien sûr) acceptant de travailler sur le projet pourront de fait être formées à la construction d’un mur végétal, à son entretien mais aussi à l’accueil de ses futurs occupants – eh oui, Agrapole risque de compter de nouveaux locataires appartenant à la famille des insectes !

La première étape fut la présentation / définition du mur végétal sous ses différentes formes et spécificités avec un cours en amphi d’une heure trente, Caroline Chiquet a fait salle comble ! Etudiants, mais aussi salariés y ont participé. La prochaine étape sera l’atelier de fabrication du réservoir d’eau qui épousera le poteau choisi pour accueillir le mur végétal. Le groupe souhaitant s’impliquer dans le projet compte une trentaine de membres… de nombreux volontaires motivés pour un chantier qui débutera fin février.

 

Et pour le côté alimentaire ?

 

Ne l’oublions pas, Agrapole est un pôle agricole ET alimentaire. Un des projets qui devrait être réalisé au cours de cette année est l’installation d’un potager sur la terrasse réservée à la restauration. Agrapole compte déjà un potager qui est entretenu par Botanisara, association étudiante ; ce tout nouveau et second potager serait réalisé dans l’objectif de créer du lien entre les salariés mais aussi de redynamiser la terrasse dédiée à la restauration accueillant aujourd’hui des carrés de lierre en fin de vie. Apprendre à semer, puis à récolter les fruits de son travail… des avantages proposés à tous ceux qui voudront mettre la main à la pâte !

D’autres projets sont encore à l’étude, cependant conserver une part de surprise, d’inattendu, est aussi important pour rompre avec le quotidien et innover davantage !



X
X