Agrapole | Un demi-siècle fêté comme il se doit
17532
post-template-default,single,single-post,postid-17532,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Un demi-siècle fêté comme il se doit

Un demi-siècle fêté comme il se doit

L’ISARA-Lyon, école d’ingénieurs en agriculture, agroalimentaire et environnement, a fêté ses 50 ans du 5 au 7 avril 2018. Ces trois jours ont été imaginés, co-construits et développés par des membres de la communauté de l’ISARA (salariés, étudiants, anciens élèves). Voyage, conférences, découvertes, dégustations, promenades gourmandes, jeux… tout était réuni pour que les festivités soient mémorables, on en a pris plein les yeux ! Retour sur ces 3 jours de fête…

 

Les visites : VOYAGE en 2030
Étendues sur les 3 jours

 

 

Chaque jour, des visites guidées étaient proposées, au cœur de l’ISARA de demain. L’école a invité le visiteur à voyager au cœur de l’ISARA à l’horizon 2030, pour partager ses rêves, sa vision, ses ambitions. Le voyage proposé s’est présenté sous forme de balade au sein de 4 pavillons, accompagnée et commentée par des étudiants de 2ème et 3ème année.

Dans le 1er pavillon appelé « filières d’avenir », le voyageur a 10-12 ans, l’âge auquel peuvent naître des vocations. L’école a présenté les deux filières au cœur de son avenir et de celui de la planète : l’agriculture et l’alimentation, mêlant rêves et réalités. Au sein de ce pavillon, le voyageur a pu découvrir une première salle laissant place à la nature avec l’installation d’un bassin d’aquaponie (mini-écosystème dans lequel les végétaux, poissons et bactéries vivent en symbiose) ; d’un mur végétal, potager vertical ; et d’un jardin à copeaux de bois.
La 2nde salle, l’école a présenté les techniques de la production agricole, toujours en pleine modernisation. Pour cette présentation, des outils agricoles pour améliorer la vie du sol étaient exposés (houe maraîchère, binette, dombasle, robot agricole). Mais aussi : les participants ont pu s’essayer à la réalité virtuelle en s’équipant des masques et casques dédiés à cette technologie. Ces outils futuristes ont permis une immersion, version 360°, au sein des champs agricoles grâce à une vidéo commentée, à la découverte des techniques de production agricole.
La 3ème salle a su ravir les plus gourmands avec l’atelier des secrets. L’école a voulu présenter la transformation des produits agricoles bruts dont le cacao. Cet atelier fut crée car l’ISARA enseigne à ses élèves la transformation de produits agricoles bruts en produits alimentaires sains et sources de plaisir. Pour illustrer ce savoir-faire, l’entreprise Révillon a proposé une présentation de la fabrication de chocolats et notamment leur enrobage (fourrage nougatine, orange et praliné). Les chocolats étaient confectionnés devant le client qui a ensuite pu déguster les produits ! Miam…
Le voyage s’est poursuivi dans la 4ème salle qui présentait la diversité des aliments : la halle gourmande ! Des produits sains et respectueux de l’environnement étaient exposés : légumes, fruits, vins, insectes, produits innovants issus de l’incubateur Agrapole, etc.

 

Dans le 2nd pavillon appelé « campus international », le voyageur a 17-18 ans, son orientation est un sujet essentiel, en immersion en tant que citoyen du monde. Le rêve d’un monde meilleur. Avant d’entrer dans la salle, une vidéo a été diffusée, montrant tous les enjeux de l’agriculture de demain : « protection des sols », « produire en quantité suffisante » , « gaspillage alimentaire », « biodiversité » etc. afin que le visiteur soit conscient des enjeux et défis de l’agriculture durable. Il s’agit également des thématiques sur lesquelles les étudiants travaillent à l’international. Dans la salle, une map monde fut recréée au sol, des éléments étaient installés sur la map situant les étudiants en train d’effectuer leurs stages. Une présentation de leur cursus et projets étaient visibles sur des tablettes tactiles tout autour de la map. La salle était remplie de photographies représentant les étudiants et leurs « initiatives remarquables » comme par exemples, la sauvegarde de la biodiversité animale des Andes (Pérou), la protection des sols (Etats-Unis), l’agriculture urbaine pour pour nourrir les habitants d’Addis Abeda (Ethiopie) etc.

Des objets confectionnés par les étudiants étaient également exposés, montrant leur créativité pour faire aboutir les projets internationaux.

 

Dans le 3ème pavillon appelé « formation d’excellence », le voyageur a 20 ans, il est l’acteur principal de sa formation. Une 1ère salle était dédiée à la solidarité et à la présentation des différentes associations étudiantes. Puisqu’une présentation est plus sympa de manière ludique, l’école avait préparé des jeux en lien avec l’agriculture, l’environnement et l’alimentation. De plus, des vidéos témoignages de collégiens étaient présentées sur des tablettes sous les thématiques suivantes : soutenir, faire découvrir, accompagner, et orienter. Ces collégiens issus de quartiers difficiles ont eu l’occasion de découvrir l’école en amont et ont accepté de laisser leurs premières impressions. Cette salle avait pour but de démontrer que la solidarité et l’entraide sont des liens solides pour tendre vers l’excellence ; une formation qui est personnalisée, au plus proche de l’étudiant, à la pointe de l’humain, enracinée sur les expertises de l’école, pour créer de nouveaux chemins.
La 2ème salle a présenté des photos des différentes promos d’étudiants en action sur 3 écrans géants.
La 3ème salle fut occupée par un arbre géant ainsi que divers mots suspendus au plafond. Le participant a pu choisir ce qu’il voudrait faire « quand il sera grand » en retenant 3 mots parmi ceux proposés et en les inscrivant sur un papier en forme de feuille pour ensuite l’accrocher sur l’arbre présent au milieu de la pièce. Le visiteur fut de nouveau acteur tout au long de ce pavillon.

 

Dans le 4ème pavillon appelé « esprit d’entreprendre », le voyageur est dans la vie active et l’ISARA est là pour l’aider à transformer ses idées en projets, animé par Jérôme Zlatoff responsable de l’incubateur Foodshaker. Pour présenter les différentes formes d’accompagnement que propose l’ISARA dans toutes les phases des projets (périodes de questionnement, de doute, de crainte… d’espoir, de rêve et d’effervescence), l’école a proposé à chaque participant de choisir un thème correspondant au mieux à sa personnalité comme par exemple « Comment faire ses courses sans perdre de temps? » « Comment nourrir toute la population en limitant l’impact sur la planète? ». Le participant devait trouver une réponse par lui-même et ensuite une explication était donnée sur des bornes correspondant à la couleur de la question choisie. Puis, le visiteur a pu déguster un gâteau sans connaître sa composition et par la suite a découvert qu’il s’agissait d’un gâteau « sans » (sans gluten, sans lactose, sans œuf,  sans sucres raffinés, sans graisses trans). Chacun avait le choix de vote suite à cette dégustation : commercialiser le produits ou non (le « oui » l’a emporté 🙂 ). A la fin du parcours, les participants ont eu l’occasion de planter une graine qu’ils avaient promené dès l’entrée dans le pavillon sans le savoir, à l’aide d’un ballon gonflé à l’hélium, sa couleur se rapportant au thème choisi.

 

Tout au long de la visite l’école a su montrer l’ensemble de ses compétences tout en valorisant le visiteur qui est en action dans chacun des pavillons. Une visite de qualité et futuriste, à la re-découverte des locaux Agrapole, un grand bravo à tous les organisateurs !

 

Jour 1, 5 avril 2018 : PROFESSIONNALISME et COMPETENCES
Journée « officielle » avec l’ensemble des partenaires professionnels de l’ISARA, scientifiques et institutionnels

 

En plus des visites tout au long de la journée, le programme fut fourni et varié :

Dès 11h00, chacun a été invité à une table ronde « Transformer le monde en le préservant : le défi du siècle ! »: Numérique, environnement, globalisation… La société n’a jamais évolué aussi vite. Les enjeux sont d’autant plus importants dans les filières agricoles, alimentaires, environnementales, énergétiques… Quels seront les métiers et les compétences qui permettront de relever le défi de demain ?

La table ronde fut animée par Claude COSTECHAREYRE, animateur, avec la participation de :

• BASF FRANCE DIVISION AGRO, Nicolas KERFANT, Directeur Général
• BIOLINE by INVIVO, Delphine TAILLIEZ LEFEBVRE, Directrice de projets Agrosolutions
• CERFRANCE, Julia CELETTE, Coordinatrice Régionale
• CNR, Frédéric STORCK, Directeur Transition Énergétique
• CREDIT AGRICOLE CENTRE EST, Patrick KLEER, Directeur Général adjoint
• ISAGRI, Jean-Marie SAVALLE, Président Directeur Général
• POMONA, Anne GALLETTI, Directrice d’exploitation
• REFRESCO, Gilles MONTEIL, Directeur financier
• SBM Life Science, Alexandre SIMMLER, Directeur Général
• VALRHONA, Jean-Luc GRISOT, Directeur Général

A partir de 13h00 jusqu’à 14h00 une balade gourmande a été proposée : les participants ont pu se balader dans les étages pour goûter différents mets préparés par un traiteur de choix.

Ensuite, entre 17h00 et 19h00 : Master Class « Création, Nature, Transmission : les Recettes 3 étoiles » avec la participation exceptionnelle de Michel TROISGROS, Chef 3 étoiles. Récompensé en novembre 2017 du titre de Plus grand chef au monde par les 552 chefs 2 et 3 Michelin de la planète, Michel TROISGROS incarne lumineusement ce que signifie être un citoyen, un entrepreneur, un créateur « du monde ». Mais aussi avec la participation de Benoît PLISSON co-fondateur de la startup Ici & Là. Benoît PLISSON représentant la startup Ici & Là, nombreuses fois récompensée avec des prix prestigieux dont celui de l’OR Innovation au SIAL 2016 pour ses produits à base de légumineuses. La startup était présente à l’incubateur Agrapole jusqu’en 2017, une grande fierté pour l’école qui a aidé à l’aboutissement du projet.

La conférence fut animée par Claude COSTECHAREYRE.

Après la conférence, Michel TROISGROS a dédicacé son livre « La joie de créer ». Son message : « Ce livre n’est pas seulement une ode à la création, il est une découverte ou une exploration de thèmes (rapport à la nature, aux aliments, aux animaux, au territoire, conception de l’entreprise et du management, culture de l’innovation, de l’audace et de la transmission) qui me sont chers, et que je sais caractéristiques de l’ADN de l’ISARA. C’est pourquoi les partager de vive voix et dans ces pages avec les étudiants, chercheurs, enseignants, chefs d’entreprise, institutionnels venus célébrer les 50 ans de l’école constitue un grand plaisir. »

Dès 19h00 jusqu’à 21h00 : Voyage gourmand. Que serait un anniversaire sans gourmandise? Un traiteur -différent de la balade gourmande- a proposé une multitude d’éléments à déguster au deuxième étage de l’école. Et en guise de gâteau ? Le fraisier présenté sur plusieurs étages a fait fureur !

 

Jour 2, 6 avril 2018 : INNOVATION et OPTIMISME
Journée dédiée plus spécifiquement aux étudiants de l’ISARA, leurs parents, le personnel de l’ISARA et d’AGRAPOLE

 

 

Entre 9h00 et 11h00 les visites au cœur de l’ISARA de demain étaient toujours proposées. Ensuite tout s’est enchaîné :

De 10h30 à 11h30 : Conférence « Quelle(s) révolutions(s) pour l’alimentation? » avec la participation exceptionnelle de Emmanuel Faber, PDG du groupe Danone ! Une conférence très argumentée devant un auditoire attentif. Emmanuel Faber est un acteur de l’agroalimentaire qui pose l’humain comme valeur essentielle de son système. « L’agriculture: un des grands acteurs du monde de demain avec une réalité à prendre en compte : le niveau d’épuisement des sols (…) L’ISARA, reconnu comme un des pionniers à son échelle, pour son implication vers une agriculture durable (…)« . Un temps d’échange très enrichissant.

Entre 11h30 et 13h00 : Concours Idées d’Avenir : 4 projets ont été présentés et avaient chacun « 6 minutes 40 secondes de pitch pour convaincre ». L’idée de ce concours fut la suivante : développer des projets en lien avec le développement durable au sein des locaux. Pour cela le Club Développement Durable a lancé un appel à projets plusieurs mois au préalable : 4 projets ont été retenus. Le premier : « Kids’lab » développé par BASF, ce programme d’expérimentation scientifique permet aux enfants de 8 à 12 ans de réaliser 3 expériences simples et ludiques sur un thème défini. Jusqu’à présent consacrés à l’eau, il se concentre sur 2 nouveaux thèmes: l’alimentation et l’énergie et met en avant la co-création et le travail d’équipe. Kids’lab a déjà travaillé avec l’ISARA lors de la Fête de la science ; l’idée était ici de faire perdurer les laboratoires dédiés à la découverte tout au long de l’année au sein de l’école.
Le second : « Deuxième vie », a pour objet, comme son nom l’indique, de donner une seconde vie à certains objets qui ne sont plus utilisés par les salariés et étudiants de l’ISARA. Les premiers objets visés : les microscopes monoculaires qui ont été remplacés depuis des années par des microscopes binoculaires et sont laissés dans un coin depuis trop longtemps. La solution apportée par les salariés de l’ISARA : proposer des animations pour réutiliser ce matériel, en interne et aussi l’ouverture aux organismes extérieurs n’ayant pas accès à du matériel professionnel. Une alliance entre formation, conseil, se souciant des problèmes environnementaux : un projet ambitieux.
Le troisième : le recyclage de déchets en plastique. Trois étudiants ont proposé de mettre en place un système de recyclage d’objets en plastique : de la collecte à la transformation en objets divers, les étudiants se chargeraient de tout mettre en place en achetant des machines pour le broyage des déchets, pour le tri du plastique, pour faire fondre le plastique pour ensuite le transformer en objets de décoration destinés à la vente ou à l’usage interne, confectionnés grâce à une machine 3D.
Le quatrième : « Végétaliser les locaux » fut porté par l’ensemble des locataires d’Agrapole : l’ISARA, le directeur du site Agrapole, les étudiants, la restauration Prestal. L’idée est de continuer dans la même dynamique que celle instaurée pour l’anniversaire de l’école : continuer à végétaliser les locaux. Le projet présenté fut l’installation d’une structure métallique, de plantes, d’un potager, et d’un bassin sur la terrasse du restaurant d’entreprises Prestal.

A la suite de ces présentations, le jury composé de 5 professionnels a dû trancher : le projet remportant le plus de voix fut le recyclage d’objets en plastique ! Les projets « végétaliser les locaux » et « deuxième vie » furent ex æquo à la seconde place. Cependant il n’y a pas eu de perdant à ce concours car à la fin, Pascal Desamais, directeur de l’ISARA, a annoncé qu’il ferait en sorte que tous les projets se concrétisent, les caractérisant comme tous « intéressants » et dignes d’être réalisés.

A 13h00-14h00 : Balade gourmande avec Prestal, Valrhona et bien d’autres partenaires ayant proposé des mets gourmands.

Ensuite, à 14h30 jusqu’à 15h30 : une conférence « Et si c’était possible ! Rêver, Oser, Rebondir… la potion magique de l’optimisme » saupoudrée de magie et d’humour avec Laurent JUPIN, Conférencier… magicien -VERBALIS a été proposée. Laurent JUPIN a proposé une présentation originale sur le thème de la réussite –ou non !- professionnelle. Le magicien a su faire passer des messages importants à la salle comble avec beaucoup d’humour et d’autodérision, laissant comprendre que chaque défaite est en réalité un rebond pour avancer, une leçon. « Le contraire de la réussite n’est pas l’échec, le contraire de la réussite est l’abandon » a-t-il expliqué. Il ne voit pas de tours de magie ratés, il voit l’occasion de réussir ce même tour une prochaine fois. Une bonne leçon d’optimisme où les étudiants ont pu participer et réussir quelques tours. Faisant également référence à la vie privée de chacun, les personnes sont reparties de cette conférence-spectacle le sourire aux lèvres, se rappelant que tout est possible à partir du moment où celles-ci s’en donnent les moyens et ne se positionnent pas comme « suiveurs » mais comme « entrepreneurs » pour faire naître l’innovation.

Pour terminer, entre 16h00 et 17h00 : une chasse aux trésors a eu lieu. A la suite de la conférence, une étudiante a invité l’ensemble de l’assemblée à participer à une chasse aux trésors, sans révéler de quels trésors il s’agissait… mais le nom de Valrhona (partenaire de l’école pour cette animation) a été annoncé, le parcours allait donc être fourni en douceurs cacaotées ! Lors de cette chasse, les participants ont pu découvrir les locaux de manière ludique. De plus, hors de question de parler de « perdants », chacun est reparti avec quelque chose en poche ; pas seulement du chocolat, mais aussi une âme d’enfant, de l’optimisme, un esprit de conquérant.

 

Jour 3, 7 avril 2018 : RETROUVAILLES et FAMILLE
Journée dédiée aux anciens élèves de l’école

 

Depuis 9h00, jusqu’à la fin d’après-midi, les visites au cœur de l’ISARA de demain étaient toujours de mise, avec l’enthousiasme permanent des étudiants qui ont mis du cœur et du dynamisme dans la présentation de leur école.

A midi, 5 food trucks étaient installés à l’extérieur. Les anciens élèves et leurs familles se sont retrouvés dans la convivialité et le partage.

Ensuite, dès 14h30 jusqu’à 16h00 a eu lieu l’assemblée générale de l’Association des Ingénieurs ISARA. Une assemblée particulière dans le sens où les anciens étudiants ainsi que les étudiants actuels ont pu s’exprimer et ont mis en corrélation leurs expériences, leurs idées, leurs projets. Une assemblée qui a permis de faire le point sur ce qui a été fait, mais surtout ce qui se fera. En effet l’association des anciens élèves est très importante aussi bien pour les étudiants actuels que pour les anciens, dans le sens où chacun y trouve un réseau très riche. Ce réseau peut permettre aux anciens élèves de consulter des offres d’emploi, d’en partager ; de travailler avec d’autres sociétés sur des thématiques communes et projets ; de recruter de jeunes diplômés isariens etc.
Pour les étudiants actuels, ce réseau est également très important car ils peuvent y trouver des entreprises pouvant les accueillir en stage, en France et dans le monde. Il s’agit également d’un bon moyen de se faire connaître pour trouver plus facilement du travail une fois diplômés.

Un café accompagné de ses biscuits fut proposé à chaque participant, et une salle était dédiée pour 4/5 promos différentes pour que chacun puisse échanger dans les meilleures conditions.

Dès 17h00 un apéritif gourmand a été servi : chaque ancienne promo de l’ISARA a pu se retrouver, avec un apéritif en main. Une rencontre conviviale qui a permis à certains de se retrouver plusieurs années après !

A partir de 20h00, la plupart des anciens élèves se sont rendus à la soirée de Gala à l’Hippodrome de Lyon La Soie (Vaulx-en-Velin). Sur place, les anciens élèves ont eu le droit à un accueil en fanfare, au sens littéral du terme. Celle-ci à jouer pendant plusieurs heures, laissant les personnes présentes dans une « ambiance débridée » comme nous l’a confessé un participant. L’ambiance fut également réchauffée par un artiste qui jonglait avec du feu…
Chaque promo était regroupée par table, autour d’un repas préparé par un traiteur. Les plus courageux se sont ensuite donnés sur la piste de danse…
Au total 700 personnes sont venues le samedi fêter les 50 ans de l’école où ils ont effectué leurs études.

 

L’anniversaire fut plein de surprises et de rencontres, mené d’une main de maître par des personnes investies et fières de cette école. Les étudiants, salariés, partenaires et collaborateurs de l’ISARA peuvent être heureux d’avoir pu satisfaire plus de deux milliers de participants ! Bravo à tous… rendez-vous dans 5 ans ?



X
X