Agrapole | Une étude sur la perception des consommateurs pour la « viande de culture » ou « viande artificielle »
18737
post-template-default,single,single-post,postid-18737,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Une étude sur la perception des consommateurs pour la « viande de culture » ou « viande artificielle »

Une étude sur la perception des consommateurs pour la « viande de culture » ou « viande artificielle »

Des enseignants-chercheurs des écoles d’ingénieurs ISARA (Lyon) et Bordeaux Sciences Agro et des chercheurs de l’INRAE en France ont mis en place avec leurs étudiants des travaux visant à étudier la perception des consommateurs quant à la « viande de culture » également appelée  « viande artificielle ».

Vous pouvez répondre au questionnaire en ligne. Les réponses à cette enquête internationale seront communiqués en 2021.

La viande artificielle, également connue sous le nom de viande in vitro, viande de culture, viande de laboratoire, viande propre ou encore viande synthétique, est une nouvelle biotechnologie produite dans des laboratoires utilisant des cellules souches musculaires animales, prélevées sur des animaux vivants et qui se multiplient en culture.

La production de viande artificielle fait l’objet d’un enthousiasme médiatique pour nourrir une population humaine croissante. Afin de répondre aux enjeux actuels concernant l’environnement (notamment le réchauffement climatique) et les problèmes éthiques (bien-être animal, souffrances et conditions de vie, abattage…) mais aussi aux limites de la production de viande conventionnelle (ressources agricoles limitées et population toujours croissante), certaines start-ups de recherche scientifique privée se consacrent à l’introduction et au développement à grande échelle de la viande artificielle comme nouveau produit carné d’avenir.

Le but de cette enquête est d’étudier l’opinion des consommateurs sur cette biotechnologie et d’enquêter sur leurs préférences et aversions.



X
X