Agrapole | Interview – Alexander Wezel
16953
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16953,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive
 

Interview – Alexander Wezel

Alexander Wezel

 

Directeur du département Agroécologie et environnement AGE – Enseignant chercheur Agroécologie Ecologie de paysage – Coordinateur du Master of Science Agroecology

 

ISARA – bât. A

 

 

Alexander Wezel, spécialiste en agroécologie, a participé à la réalisation du premier ouvrage sur les différentes pratiques agroécologiques dans le monde. Il est également à l’initiative du premier forum européen sur l’agroécologie qui s’est tenu fin octobre à Agrapole.

 

 

Alexander Wezel a accepté de répondre à quelques questions :

Pourquoi vous êtes-vous spécialisé dans l’agroécologie ?

 

Alexander Wezel : « Parce que c’est un sujet qui me passionne et qu’il est important de développer une autre agriculture pour répondre aux enjeux globaux actuels. »

Comment a débuté ce projet d’écrire un livre ? Combien de temps cela vous a-t-il pris ?

 

A.W : « J’ai été contacté par une maison d’édition internationale pour écrire un livre sur l’agroécologie. Et comme il n’existe pas de livre sur les pratiques agroécologiques j’en ai proposé un.
Son écriture a duré à peu près deux ans. Mais je ne l’ai pas écrit tout seul. Le livre inclut aussi des chapitres d’autres auteurs, parmi lesquels, certains sont mondialement connus sur le sujet.
 »

Que souhaitez-vous faire partager à vos lecteurs ?

 

A.W : « Je souhaite qu’ils se rendent compte qu’il faut développer une autre agriculture pour répondre aux enjeux globaux actuels. Mais pour cela, nous avons besoin de changer ou adapter certaines pratiques agricoles via la mise en place des pratiques agroécologiques. »

Que retirez-vous de cette expérience ?

 

A.W : « Ce fut une très bonne expérience, mais faire paraître ce livre m’a demandé beaucoup de travail, incluant même certains week-ends ! Une partie de ce travail qui m’a aussi pris beaucoup de temps, c’est que j’ai dû relire tous les chapitres des autres auteurs. »

Est-ce que vous avez déjà une idée ou une envie pour écrire un prochain ouvrage ?

 

A.W : « Je n’ai pas encore d’idées claires pour le moment pour faire un autre livre. J’ai besoin d’une pause. L’enjeu de cette année a été le premier forum européen d’agroécologie que j’ai organisé à l’Isara, qui s’est déroulé du 25 au 27 octobre. La valorisation de cet événement, qui sera faite derrière sous forme de résumés et d’articles, est également très importante. Néanmoins, je coordonne aussi un autre projet d’écriture, actuellement à l’étude, avec un volume spécial sur la cartographie de l’agroécologie en Europe ». (Voir lien ci-dessous).

Propos recueillis par Manon Laurens

X
X