Agrapole | La curiosité des membres de l’Agrapole récompensée
18417
post-template-default,single,single-post,postid-18417,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

La curiosité des membres de l’Agrapole récompensée

La curiosité des membres de l’Agrapole récompensée

Agrapole est un pôle agricole et alimentaire qui a été inauguré le 26 octobre 2007. Aujourd’hui, le pôle accueille une cinquantaine d’organisations professionnelles agricoles et l’ISARA-Lyon. Le regroupement des organismes en lien avec l’agriculture, l’agroalimentaire, la forêt et l’enseignement est une caractéristique propre à l’Agrapole visant à créer un pôle d’excellence autour de ces thématiques. Il s’agit avant tout de permettre aux différentes structures locataires de travailler ensemble et ainsi augmenter l’efficacité collective de tous les organismes présents dans le locaux.

 

Des bâtiments très – trop ? – structurés

 

Agrapole se compose de cinq bâtiments dont quatre occupés par l’ISARA-Lyon. Le cinquième, composé de 6 étages, accueille toutes les organisations professionnelles agricoles (OPA). Ce vœu de séparer l’enseignement et les OPA était voulu dès la conception du site afin que les salariés des différentes OPA ne soient pas dérangés par le tumulte parfois généré par les étudiants. Les OPA se trouvent alors isolées et segmentées par étage.

Pour créer des synergies entre les structures, métiers et compétences, l’Association des Locataires de l’Agrapole, en partenariat avec la CRESS et de nombreux organismes présents sur le site, a organisé plusieurs animations faisant appel à la curiosité des occupants du pôle autour d’une thématique suggestive qu’est l’Economie Sociale et Solidaire.

 

Pourquoi l’Economie Sociale et Solidaire – ESS ?

 

AGRAPOLE a invité l’ensemble de ses membres à plusieurs temps d’échanges et de rencontres autour de la thématique « Opportunités de l’alimentation durable et locale » en partenariat avec la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire. Historiquement, l’économie agricole était ancrée dans la coopération. Cette économie collaborative et économie de partage, aussi appelée Economie Sociale et Solidaire (ESS) met l’humain au coeur de son entreprise. Coopératives, mutuelles, associations ou fondations, dans des domaines aussi variés que le commerce équitable, le bio, la santé, l’éducation… l’ESS représente aujourd’hui 10% de l‘emploi en France, pourcentage qui ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années.
Dans ce cadre, le programme proposé en partenariat avec la CRESS, nommé AGRAPOLESS, a pour but de faire découvrir au plus grand nombre, au travers d’initiatives les plus diverses possibles, cette approche économique autour de l’alimentation.

 

Apprendre à se connaître de manière ludique tout en se créant un réseau professionnel

 

Trois temps ont été proposés aux membres de l’Agrapole pour trois objectifs bien distincts. Le premier temps fut la présentation d’expériences de distribution avec la diffusion du film Food coop. Ce film documentaire a présenté la Park Slope Food Coop : un supermarché coopératif à Brooklyn.  Les grands principes de la Park Slope Food Coop sont simples : chaque membre lui consacre 2 heures 45 de travail par mois (c’est précis !) et en échange bénéficie de produits alimentaires de qualité exceptionnelle à des prix très bas.

Cette approche visant à manger local, bio, et en contournant les grandes enseignes de l’agro-alimentaire ; est maintenant présente en France et notamment à Lyon avec le supermarché collaboratif et coopératif Demain. Deux membres actifs du supermarché Demain sont intervenus à la suite du film pour échanger sur le projet mais aussi parler des difficultés rencontrées pour faire que ce projet d’envergure devienne réalité.
Mais aussi, Philippe Fleury, directeur du département Agriculture, Systèmes alimentaires et Territoire à l’ISARA-Lyon est intervenu en tant qu’expert travaillant en étroite collaboration avec des associations sur l’accessibilité sociale pour une alimentation de qualité. Philippe Fleury a pu échanger avec les participants sur l’accessibilité économique, physique et sociale à l’alimentation. Cette animation a été présentée par Antoine Carret, délégué régional de TRAME Auvergne-Rhône-Alpes et chargé de mission « Relations humaines ».

Et pour plus de convivialité et générer de l’échange de manière informelle, un buffet présentant des produits régionaux, mais aussi des produits innovants proposés par les incubés Foodshaker, a été dressé pour les participants.

Voici quelques témoignages des membres de l’Agrapole ayant participé à cette animation…

« Ravie d’avoir pu découvrir ce documentaire FOOD COOP et le projet lyonnais de supermarché coopératif. Amusée par les écarts de vue entre des citoyens engagés et des professionnels de l’agroalimentaire. » Dominique
« Comment consommer autrement et ensemble ? Partager des sensations et des points de vue après le visionnage d’un film (ou documentaire) est hyper enrichissant. Cela permet d’échanger les points sur lesquels on a ri, sur lesquels on a mal compris…. » Fouzia
« Un film et un débat qui m’ont interrogé sur les orientations à prendre pour notre accompagnement du développement agricole » Laurent
« Prendre connaissance d’expériences, en imaginer d’autres, discuter de leur intérêt et de leur impact, dans une ambiance détendue. L’ESS c’est construire, agir, en coopérant, pour d’autres motifs que l’argent, mais pour un bien commun. » Michel

 

Ce n’est pas tout, le second temps proposé aux membres de l’Agrapole fut un jeu de piste appelé « La recette de famille ». L’histoire a été imaginée dans le but de coller au thème des opportunités de l’alimentation durable et locale en Auvergne-Rhône-Alpes tout en rassemblant l’ensemble des membres autour de valeurs partagées pour former une « famille agrapolienne ». Le synopsis fut le suivant : en tant que membres actuels de l’AGRAPOLE, aidez à recomposer la recette perdue en suivant les traces des premiers occupants pour pouvoir à votre tour vous régaler !

 

 

Au programme, étaient proposés quatre départs différents pour (re)découvrir en équipe les différents services de l’ISARA-Lyon et les différentes OPA grâce à 14 étapes ! Les plus curieux ont pu être récompensés en goûtant notamment les produits des incubés « Biscuits et gourmandises » mais aussi en partageant la recette finale, retrouvée grâce à de nombreux indices récupérés partout dans les bâtiments. Une recette innovante, faite maison, locale et sans gluten ! Convivialité, échanges, rires et partage étaient au rendez-vous.

Le jeu de piste fut suivi d’un temps d’échange en réponse à la question « En quoi l’ESS interroge le développement de notre agriculture et notre alimentation ? ». Les membres de l’Agrapole se sont réunis autour d’une animation dynamique avec interventions de Sébastien Maréchal, Responsable commercial ESS, en charge de l’Entrepreneuriat à la Chambre de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) ; Emilie Lanciano, Maître de conférence à l’Université de Saint-Etienne, membre du laboratoire Coactis et de la chaire ESS de Lyon 2 ; et Jean de Balathier, directeur de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes- membre de l’Agrapole.

La soirée s’est terminée par un buffet LOCAL bien sûr ! Cette fois-ci, même les pains au fromage brésiliens UAI étaient présentés à la dégustation – des produits développés à l’incubateur Agrapole FOODSHAKER…

 

 

 

 

Un troisième temps ouvert à tous : 29 novembre 2018, à noter dans les agendas

 

Le programme ne s’arrête pas là… après un temps découverte, un temps de présentation d’initiatives liées aux opportunités de l’alimentation durable et locale, Agrapole propose une journée complète dédiée aux PERSPECTIVESS.  Une journée ouverte à tous pour échanger, se rencontrer, réfléchir sur les enjeux de l’alimentation durable et locale.

Au programme :

Les ESSPRESSO… qu’est-ce que c’est ?

Une entreprise classique ou collectivité, pourra, grâce aux rendez-vous d’affaires ou ESSpresso notamment :

  • Élargir son réseau de partenaires locaux
  • Travailler avec des structures locales qui ont déjà adopté une démarche responsable (écologie, politique sociale, politique fiscale…)
  • Développer une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et valoriser une image responsable
  • Contribuer au développement durable en développant les circuits courts et l’économie circulaire

Ce format propose de venir à la rencontre des entreprises de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) pour découvrir la richesse de cet écosystème.

 

Une entreprise de l’ESS pourra, grâce aux rendez-vous d’affaires ou ESSpresso notamment :

  • Venir promouvoir l’ESS auprès d’autres entreprises locales
  • Trouver des marchés, des clients, des partenaires
  • Rencontrer d’autres entreprises de l’ESS

 

>> LE CONCEPT ?

Chaque édition des ESSPRESSO rassemble une cinquantaine de participants issus de l’Economie Sociale et Solidaire ou désireux de collaborer avec des entreprises de l’ESS. À l’occasion de ces rencontres, chaque participant obtient 5 rendez-vous d’affaires de 25 minutes avec d’autres professionnels inscrits, pour se faire connaître et développer son réseau de partenaires.

>> COMMENT PARTICIPER ?

>>>S’inscrire en remplissant le formulaire d’inscription<<<

Ce formulaire permet de présenter son activité, ses attentes et le profil de partenaires recherchés. Une fois le formulaire validé, un email de confirmation sera envoyé à l’adresse renseignée. La présentation de l’activité de chaque entreprise figurera dans le catalogue des participants, alors bien penser à être vendeur !

 

Rendez-vous le 29 novembre pour encore plus d’échanges !

 



X
X