Agrapole | La gestion verte des déchets d’Agrapole
17219
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-17219,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive
 

La gestion verte des déchets d’Agrapole

Recyclage / Grâce aux petits gestes quotidiens de chacun, l’Agrapole trie ses poubelles et participe au développement durable. Avec l’aide de Greenwishes, une entreprise spécialisée, les déchets sont recyclés et donnent vie à de nouveaux objets.

En quelques mots…

Depuis maintenant trois ans et demi, l’Agrapole s’est mise au recyclage de ses déchets. Des poubelles colorées ont été installées un peu partout à des endroits stratégiques (machines à café, imprimantes) dans tout le bâtiment, autant du côté de l’Isara que des OPA.

Si vous êtes observateurs, vous avez sans doute remarqué qu’il y a trois sortes de poubelles de tri. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’elles sont entièrement issues de matériaux recyclés et fabriquées en France. Il y a donc une bleue pour tout ce qui est papiers de bureau, une orange pour les bouteilles plastique et les canettes, et enfin une petite verte pour les gobelets plastique.
Si un doute survient au moment de jeter un déchet : pas de panique ! Une notice pratique est en général affichée au dessus des poubelles indiquant la bonne démarche à suivre.

Mais ce n’est pas tout, il existe également des collectes de bouchons en plastique, de stylos, d’emballages de gâteaux St Michel et de gourdes Pompotes. Les bacs de collecte se trouvent à l’accueil du site.

Que deviennent les déchets ?

On l’ignore parfois mais les déchets recyclés sont souvent transformés en objets étonnants.

Avec l’aide de Greenwishes, l’entreprise chargée de la collecte et du recyclage, sur 12 mois, l’Agrapole, et les gestes de chacun  permettent, entre autres, à 8 983,7 kg de papiers de bureau, d’être recyclés en 2 920 ramettes de papiers. A 92,2 kg de bouteilles en plastique, d’être à nouveau transformés en 2 337 bouteilles de 150 cl. Les bouchons, eux, partent dans l’industrie du textile pour fabriquer des polaires notamment. En recyclage original on peut également prendre l’exemple des  48,2 kg de gobelets plastique, qui sont recyclés en 1 208 cintres ou servent à faire du mobilier en plastique. Ou encore les  17 kg de canettes, qui elles, sont refondues et partent par exemple dans l’industrie automobile.

Tout ce recyclage est important car il a un impact positif pour l’environnement. Ainsi sur douze mois, il permet d’économiser de l’électricité : 54,82 MWh soit l’équivalent de la consommation annuelle de 5 habitants. Il permet également d’économiser de l’eau : 293,43 m3 soit également l’équivalent de la consommation annuelle de 5 habitants. Les économies réalisées en terme de rejet de CO2 ne sont pas négligeables non plus : 3,87 tonnes qui représentent 15 655 km en petite citadine. Recycler ses déchets permet aussi de réduire notre consommation en énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon), en minerais ou encore en bois. Ici, à l’Agrapole, chaque année, ce sont environs 18 tonnes de bois qui sont économisés.

Le tri à l’Agrapole : concrètement comment cela se passe ?

Une fois les déchets déposés dans les poubelles prévues à cet effet, c’est l’entreprise Greenwishes qui est chargée de les collecter. Spécialisée dans le tri sélectif, la collecte et le recyclage des déchets, elle prend en charge toutes les étapes de ses entreprises clientes, et les aide dans leur démarche de développement durable.
C’est donc deux fois par mois, qu’elle vient récupérer les déchets triés à l’Agrapole. Elles passent tous les 15 jours dans le bâtiment D des OPA et une fois par mois dans celui de l’Isara. Ce sont les employés de l’entreprise de propreté qui passent tôt le matin et ramassent les déchets, pour ensuite les stocker dans des rolls conteneurs. Ainsi lorsque Greenwishes vient chercher les déchets en camion, elle ne vient jamais les mains vides. Elle vient toujours avec des bacs vides, pour transvaser les déchets et les séparer de ceux de ses autres clients. Grâce à cette méthode, elle est en mesure d’assurer la traçabilité des déchets et de fournir à ses clients le poids exact de chaque récolte et ce que cela permet de produire, une fois recyclé.
Quant au recyclage en lui-même, il est entièrement réalisé en France, car Greenwishes s’interdit tout export, afin d’aller jusqu’au bout dans sa démarche environnementale.

Un label et un challenge pour le développement durable

Pour fêter les 50 ans de l’ISARA, et mettre à l’honneur le label DD&RS reçu en décembre, le Club Développement Durable a décidé de lancer le Challenge idées d’avenir. Ce challenge consiste, par groupe mixte constitué de salariés et étudiants de l’Isara ou des OPA, à proposer une idée qui pourrait contribuer à la stratégie de développement durable et responsabilité sociétale (DD&RS) de l’ISARA. Cette dernière ayant été la seule école de Lyon à recevoir ce label qui certifie que les actions de l’établissement s’inscrivent dans une démarche de développement durable.
Les inscriptions se clôturant ce 15 janvier, les groupes doivent dès à présent s’atteler à développer leur idée afin de présenter leur projet devant un jury le 5 avril, jour dédié à la célébration du demi siècle de l’école. La motivation est grande car le gagnant aura l’opportunité de pouvoir réaliser son projet.

Le recyclage à l’Agrapole en chiffres.

Sur 12 mois, Greenwishes récolte :

8983

kg de papiers de bureau - recyclés en 2 920 ramettes de papiers

303

kg de cartons - recyclés en 660 cartons

92

kg de bouteilles en plastique - recyclés en 2 337 bouteilles de 150 cl. Les bouchons partent dans l’industrie du textile (polaires)

48

kg de gobelets plastique - recyclés en 1 208 cintres ou servent à faire du mobilier en plastique

1.2

kg de gobelets carton - recyclés en 30 sacs papiers

17

kg de canettes - refondues et partent par exemple dans l’industrie automobile

135

kg de cartouches d’imprimante - réutilisées pour faire 86 cartouches (soit démantelées et recyclées)

Des piles sont également récupérées une à deux fois par an

Pratique / Où trouver des poubelles de tri ? A des endroits stratégiques.

De façon générale les poubelles de tri orange et vertes pour les bouteilles en plastique, les canettes et les gobelets sont situées près des machines à café. Les bleues près des imprimantes et bureaux. Les poubelles noires servent à tous les autres déchets.

Où trouver les poubelles de tri ?

Où trouver des poubelles de tri ?

Dans le bâtiment des OPA (D) :

– Des cartons font offices de corbeilles de papiers dans chaque bureau et des poubelles bleues pour le papier, sont situées à chaque étage au niveau des imprimantes

– Des poubelles orange et vertes se trouvent en face des ascenseurs, au rez-de-chaussée, non loin des machines à café.

Dans les locaux de l’ISARA :

– Des poubelles vertes et orange près des machines à café pour les bouteilles plastiques, canettes et gobelets dans le hall qui mène aux amphithéâtres et au foyer

– Des poubelles bleues pour le papier à proximité des imprimantes

« Trop de gens se trompent encore et on a beaucoup de difficultés à attirer du monde lors des formations », conclut Mélanie - responsable du Club Développement Durable à l'Isara - au sujet du manque d'information liée au recyclage

 

Propos recueillis par Manon Laurens (APASEC)

X
X