Agrapole | Pendant la Covid, le restaurant solidaire d’Agrapole, Prestal, se réinvente pour de l’aide alimentaire
18728
post-template-default,single,single-post,postid-18728,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Pendant la Covid, le restaurant solidaire d’Agrapole, Prestal, se réinvente pour de l’aide alimentaire

Pendant la Covid, le restaurant solidaire d’Agrapole, Prestal, se réinvente pour de l’aide alimentaire

Avec le confinement, une économie à l’arrêt, la fermeture des commerces et services, les conséquences de l’épidémie se font durement sentir pour les plus fragiles. En région parisienne, à Lyon, Montpellier et Bordeaux, dans le cadre de l’opération Tous Unis contre le virus, la Fondation de France monte un dispositif original. Idée clef : mettre en relation les réseaux des « traiteurs solidaires » et les réseaux de distribution alimentaire.

Au-delà des malades, la Covid-19 fait aussi de nombreuses victimes « collatérales ». En première ligne, les personnes vivant à la rue, les mal logées, les isolées et les précaires, dont l’équilibre de survie tient à un fil. La crise a rompu ce fil : les lieux d’accueil de jour qui proposaient leurs surplus ont fermé… Ainsi, sur le seul plan de la distribution alimentaire, on estime que 50 % des canaux ont dû cesser leur activité, du jour au lendemain. Autre groupe en danger : les salariés les plus fragiles, peu qualifiés, bénéficiant d’emplois aidés. Pour eux, l’isolement et la rupture du parcours de réinsertion peut signifier un retour à la case chômage.​

Des « traiteurs solidaires », comme Prestal proposent à des personnes très éloignées de l’emploi une formation et un travail dans les services traiteurs, se sont associés avec les réseaux de l’aide alimentaire comme les Restos du cœur. Objectif de la démarche : proposer aux premiers de ré-ouvrir très rapidement, d’adapter leur offre pour répondre aux besoins des seconds.

Prestal et le réseau Table de Cana fournissent 200 paniers repas chaque soir au Camion du Resto du Cœur à Villeurbanne.



X
X