Agrapole | Rénovation ou amélioration… Agrapole en travaux
18247
post-template-default,single,single-post,postid-18247,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Rénovation ou amélioration… Agrapole en travaux

Rénovation ou amélioration… Agrapole en travaux

Agrapole, ayant accueilli ses premiers locataires début mars 2007 et ayant inauguré ses locaux le 26 octobre 2007, a procédé cet été à de nombreux travaux liés à une maintenance obligatoire, à un besoin de rénovation, mais aussi à des travaux d’amélioration afin que les espaces proposés aux occupants, visiteurs et futurs occupants soient les plus agréables et fonctionnels possibles. Retour sur ce qui a été fait.

 

Des travaux de maintenance obligatoires

 

Les bâtiments âgés de maintenant onze années, avaient besoin d’une remise à niveau afin de s’adapter aux normes de sécurité et d’accessibilité. De petits travaux ont commencé au printemps avec le changement notamment de tous les extincteurs présents au sein des locaux. Après 10 ans, leur remplacement est nécessaire pour s’assurer de leur efficacité. Mais aussi, près de 500 blocs autonomes d’éclairage sécurité ont été remplacés pour laisser places au fonctionnement en LED. Autant joindre l’utile à l’agréable en mettant en place des équipements plus modernes et moins consommateurs d’énergie !

L’activité du pôle étant plus calme l’été, des plus gros travaux ont été mis en oeuvre dans des nombreux espaces dès la fin juillet. Les cuisines Prestal étant fermées, les techniciens ont pu s’atteler au remplacement du bac à graisse qui se trouvait percé. Un drame pour l’environnement, qu’il a fallu très rapidement traiter. Là aussi Agrapole a changé de matériau, l’acier a été remplacé par une résine composites polyester qui sera peut être moins fragile en extérieur… nous vous en redirons des nouvelles 🙂
Des techniciens ont également procédé à la réfection d’un caniveau qui s’est abîmé avec le temps en cour de service.

Au sujet de l’accessibilité des locaux, deux ascenseurs sur trois ont été mis aux normes dans le cadre de la mise en conformité du parc ancien. Les utilisateurs pourront dorénavant profiter d’un éclairage plus poussé des cabines qui cependant consommeront moins d’électricité, grâce au système LED ; mais aussi d’un visuel sur la trajectoire de l’ascenseur et d’un message sonore dès l’entrée et/ou la sortie du visiteur. Ces éléments modifiés permettront à chacun de disposer de toutes les informations pour se rendre le plus facilement possible à l’étage souhaité.

Les deux autres ascenseurs accueilleront cet équipement dès l’été 2019… il faut bien en laisser un peu pour l’année prochaine !

 

Il restera aussi à remplacer l’ensemble de l’éclairage du parking sous-terrain qui commence à fatiguer, mais chaque chose en son temps…

 

 

Des travaux de rénovation

 

Le foyer des étudiants de l’ISARA-Lyon, appelé « château des Mères » a également été en travaux. Un peu d’histoire… Jusqu’au début du 17ème siècle, ce qu’on appelle le « château des Mères » fut en réalité une « Grange seigneuriale », qui n’est autre qu’un centre d’exploitation agricole fortifié. En 1918 le château est transformé en centre d’accueil de mères célibataires, d’où son nom fréquemment utilisé aujourd’hui de « Maison des Mères ». Cette fonction dure jusqu’en 1990, quand le centre est transféré à la Cité de l’Enfance de Bron, gérée par le Conseil Général du Rhône. Dans les années 2000, 6500 m2 du Parc sont loués en bail à construction par le Département pour la construction d’ISARA-Lyon/Agrapole. A la demande expresse du Département, le Château est intégré dans cet ensemble. Le château accueille désormais les activités associatives et culturelles des étudiants de l’ISARA-Lyon.

Cet été, quelques petits travaux de rafraîchissement ont été réalisés au sein du château afin que celui-ci garde son empreinte et continue à accueillir les étudiants dans les meilleures conditions. Effectivement, une vitrification du parquet a été effectuée ainsi que l’éclairage du hall qui a été renouvelé. Un rafraîchissement de la peinture fut également nécessaire. L’accueil offert par le château aux étudiants leur permettra de vivre une rentrée agréable.

 

Du côté rénovation, le circuit d’eau chaude sanitaire a été changé suite à de nombreuses fuites constatées par semaine. Ces fuites étaient trop récurrentes pour attendre l’été… les travaux ont donc commencé au printemps.

 

Parce que rénovation peut être assimilée à la sécurité, le « jardin zen », espace présent à l’accueil du site, a été réhabilité. Etant également une issue de secours, l’espace doit permettre aux personnes présentes sur le site de pouvoir sortir le plus facilement possible en cas d’évacuation. Cela n’était pas forcément le cas avant l’été car des lames en bois étaient installées ce qui engendrait des risques de glissades en cas de pluie et quelques lames étaient dévissées ce qui provoquait des risques de chutes, le terrain n’étant pas plat. Aujourd’hui, les lames en bois ont laissé place à des dalles en béton gravillonné. Ces dalles antidérapantes restent faciles d’entretien et sont très résistantes aux intempéries.

 

 

Des travaux d’amélioration

 

Les livraisons étant très nombreuses au sein de l’Agrapole, l’accueil des livreurs a été amélioré, ceux-ci ont maintenant la possibilité de se rendre directement en cour de service grâce à un portier vidéo, sans passé par l’accueil. Un temps de gagné pour tous, aussi bien pour les sociétés de livraison que pour les structures présentes sur le site qui n’ont pas besoin de se rendre à l’accueil pour ouvrir aux livreurs. Un trajet simplifié en recevant les grosses livraisons directement au pied de l’immeuble où travaillent les salariés des différentes structures.

 

Les locaux s’améliorent en offrant une meilleure climatisation/chauffage dans une salle de réunion, la salle rouge, qui peut accueillir jusqu’à 70 personnes en conférence. La climatisation et chauffage ont aussi été remplacés dans un laboratoire et en salle de restauration, service à table. Ces travaux ont été effectués afin que chaque occupant puisse travailler et se restaurer dans des espaces où la température est optimale.

 

Ce n’est pas tout, les espaces de restauration ont également été repensés afin de proposer de nouveaux services. Du côté de la salle invités rebaptisée « la Caborne », faisant référence à l’abri du berger des Monts-d’Or, un service « au passage » est mis en place. En quoi cela consiste ? Il est possible de déguster le menu du jour à La Caborne sans réservation au préalable, les places disponibles seront indiquées chaque jour sur une ardoise à l’entrée de la salle. Il s’agit là d’une alternative pour éviter la « petite » attente en ligne du restaurant self, et de se faire servir. Mais aussi… Recyclage, animations, changements divers, tout évolue en cette rentrée… L’ensemble des changements et améliorations est visible grandeur nature au sein de nos locaux au 23 rue Jean Baldassini, Lyon 7.



X
X